La grande inspiration de Maria Montessori a été de penser l’éducation dans sa globalité, de la naissance à l’âge adulte, en adaptant les environnements proposés aux diverses étapes de développement des individus (caractéristiques motrices, psychiques et émotionnelles).

pédagogie_montessori

Maria Montessori revendique pour l’enfant, dès sa naissance, une éducation à la liberté et à l’autonomie dans un environnement préparé. L’activité spontanée de l’enfant devient alors l’un des principaux facteurs de son développement tant sur le plan individuel que social.
De nombreuses recherches dans le domaine des neurosciences et de la psychologie confirment largement les principes de la psychopédagogie de Maria Montessori. L’éducation comme une aide à la vie est le postulat de départ d’une école Montessori : une éducation à la liberté qui pose les fondements d’une société future consciente et responsable. Consulter le document éclairage sur la pédagogie Montessori.

Les adultes

Dans une classe Montessori, la première tâche de l’adulte est de préparer un environnement adapté au stade de développement (appelé plan de développement) des enfants avec lesquels il travaille. Or pour Maria Montessori, l’adulte fait partie intégrante de cet environnement. Il doit donc également adapter son attitude, ses gestes, ses propos, aux besoins des différents plans afin de guider au mieux les enfants qui lui sont confiés.

Ainsi, dans chaque classe des écoles Montessori 21, la présence de deux adultes dont un au moins est formé par l’Association Montessori Internationale (AMI) permet d’assurer aux enfants des conditions de travail optimales. Notons que selon les classes et les tranches d’âges, ces adultes peuvent être deux éducateurs ou un éducateur et un assistant. 

Par ailleurs et dans tous les cas, nous avons voulu que l’un d’entre eux soit francophone et l’autre anglophone afin de faciliter la mise en place naturelle du bilinguisme.

Des classes d’âges mélangés

Contrairement aux idées reçues, dans une classe Montessori les enfants doivent être relativement nombreux. En effet, ce sont les contacts répétés et la variétés des expériences entre les enfants qui permettent la richesse des apprentissages, la véritable autonomie et le développement du sens social. Afin de permettre la répétition de ces expériences, une classe Montessori regroupe ainsi de 28 à 35 enfants d’âges mélangés. 

La deuxième caractéristique d’une classe Montessori est qu’elle regroupe en son sein des enfants d’âges variés. Pour la maternelle, ce sont des enfants âgés de 3 à 6 ans ; pour l’élémentaire, les enfants sont généralement regroupés de 6 à 12 ans (parfois 6-9 puis 9-12). Le mélange des âges a pour objectif de favoriser la collaboration des enfants, l’échange, le respect mutuel, l’émulation au sein du groupe et le développement de relations sociales riches et paisibles.

Une organisation du temps spécifique

C’est par l’observation et en laissant les enfants totalement libres de se déplacer, de choisir et de répéter leur travail sans les interrompre jamais que Maria Montessori a mis en évidence l’existence d’un cycle régulier de travail chez l’enfant. Elle décrit ce cycle et son évolution en fonction du développement de l’enfant dans son livre Pédagogie scientifique. La marche générale d’une classe disciplinée est toujours sensiblement la même.

Après un court temps de transition et une première période de travail, Maria Montessori décrit l’existence d’une phase d’agitation de la classe, qu’elle qualifie de “fausse fatigue” et qui apparaît vers 10h environ. Elle remarque également que si l’on permet aux enfants de dépasser ce temps d’agitation sans intervenir, ils entrent alors dans une seconde phase de travail, bien plus intense et complexe que la précédente et qu’elle nomme le “grand travail”. C’est cette dernière phase qui mène l’enfant au calme et à la sérénité d’un esprit convenablement nourri.

Ainsi, dans nos écoles, les éducateurs ménagent chaque matin un temps de travail autonome de deux heures et demie à trois heures sans interruption, afin de respecter le rythme naturel de travail et la concentration de l’enfant.

Le matériel Montessori

« Il ne peut y avoir de développement intellectuel sans exercice, ni d’exercice sans objets externes sur lesquels s’exercer. Il est pour cette raison nécessaire de préparer pour l’enfant un environnement qui lui offre des aides au développement (qui ont été déterminées lors d’expériences scientifiques préalables). Notre matériel n’est pas un auxiliaire didactique pour que les enfants comprennent mieux les enseignements des maîtresses […] » Maria Montessori, Le manuel pratique de la méthode Montessori, p.24 et 33.

Ce qui frappe le plus dans une classe Montessori est la beauté du matériel : il est principalement en bois, éventuellement en métal, verre, etc. Les couleurs du matériel sont vives et contrastées. Tout est en ordre, propre, adapté à la taille des élèves. Le matériel doit éveiller l’intérêt et soutenir l’activité de l’enfant car c’est par celle-ci et notamment l’activité de la main qu’il peut construire son intelligence et s’adapter à sa culture.

Le matériel Montessori permet à l’enfant de s’approprier par la manipulation et les sens des concepts abstraits. Maria Montessori parle d’abstractions matérialisées. Dans l’ambiance, le matériel Montessori est ordonné par progression dans chacune des aires, c’est-à-dire des grands domaines d’apprentissage : vie pratique, sensoriel, langage, mathématiques et culture chez les 3-6 ans et langage, mathématiques, géométrie, géographie, histoire, biologie (et matières connexes), arts plastiques, musique chez les 6-12 ans.

Dans les écoles de notre réseau le matériel Montessori est complet et respecte les propositions de Maria Montessori.

le_nidoAvant 2 ans : Le nido
La première des ambiances est le nido (nid en italien). Elle s’adresse à des enfants de la naissance à la marche assurée (soit jusqu’à 15 mois environ). Les activités de cette ambiance stimulent les sens en faisant par exemple appel à des mobiles, des hochets, des balles, etc. et permettent à l’enfant de développer sa motricité globale (ramper, se retourner, se dresser, s’asseoir, marcher) grâce à l’usage de barres horizontales, tapis, miroirs, marches, etc. Les éducateurs prennent soin de ne pas anticiper les découvertes motrices et sensorielles des enfants et veillent à poser des mots sur le vécu de l’enfant pour développer son langage. Les éducateurs l’accompagnent avec une extrême bienveillance et une grande exemplarité.

2-3 ans : La communauté enfantine
Cette ambiance regroupe les enfants de la marche assurée à 3 ans. L’environnement préparé est pensé pour aider l’enfant à accroître son autonomie, prendre soin de soi et accéder à des activités de plus en plus complexes. Cela passe, entre autres, par la participation aux tâches de la vie quotidienne et aux travaux de vie pratique : s’habiller, boutonner, déboutonner, verser de l’eau, se laver les mains, se moucher, ranger, nettoyer, prendre soin des plantes, etc. L’environnement préparé va également l’aider à enrichir son vocabulaire, mieux structurer son langage, développer ses sens et sa motricité globale ou fine. Les éducateurs l’accompagnent avec une extrême bienveillance et une grande exemplarité (car l’enfant de cet âge a besoin de liberté mais aussi de limites). Je supprimerais les termes précédents entre parenthèses. La notion de Limites et Liberté est une notion montessorienne, en effet, mais qui se trouve en relation avec chaque tranche d’âge et a été établie de manière spécifique pour chacune d’entre elle ; cela ne concerne pas uniquement l’enfant de 2 à 3 ans. Or le sujet n’est pas évoqué dans les onglets des autres tranches d’âge.

La maison des enfants
Les enfants de 3 à 6 ans se retrouvent au sein de la Maison des enfants qui est également organisée en différentes aires (Vie pratique, Développement sensoriel, Langage, Maths, Culture). Le matériel Montessori est disposé de façon harmonieuse et progressive sur les étagères. C’est un matériel de développement qui permet à l’enfant de parfaire sa motricité, de développer ses sens, de perfectionner son langage. Par la manipulation, la répétition et l’auto-correction, l’enfant accroît ses capacités psychiques et intellectuelles et accède peu à peu à l’abstraction et la complexité. Les principes de libre choix et de liberté de mouvement restent les piliers sur lesquels s’appuient les éducateurs pour développer la volonté de l’enfant.

L’école élémentaire
Afin de respecter les besoins de développement social de l’enfant de 6 à 12 ans, la classe élémentaire favorise le travail collectif. L’éducation cosmique proposée par Maria Montessori pour l’élémentaire répond à la nécessité de découvrir, de comprendre et d’explorer ce vaste univers, auquel l’enfant de cet âge se sent appartenir. Ce dernier est désormais capable d’une plus grande abstraction, de raisonnement, d’imagination et développe sa créativité. Le matériel est conçu alors non pas dans un but d’entraînement et de répétition (comme en 3-6), mais comme un point de départ permettant de nombreuses explorations et menant à l’abstraction.

L’ambiance regroupe en principe des enfants de 6 à 12 ans ; elle est parfois scindée en deux ambiances successives : 6-9 ans puis 9-12 ans.

montessori 21- paris jaurès - pédagogieEntre 12 et 18 ans, l’adolescent traverse d’intenses transformations physiques et psychiques (3e plan de développement) qui le rendent fragile. Maria Montessori préconise alors un nouvel environnement spécifique qui doit donner la possibilité à ces « nouveaux-nés sociaux » de vivre dans une micro-société qui les prépare à celle des adultes, tout en réalisant des apprentissages académiques en contexte. 
 
Cet environnement est pensé et préparé pour leur fournir l’opportunité d’assumer des responsabilités et de réaliser des tâches qui répondent à des besoins réels, tout en assurant leur sécurité physique et psychique. C’est ainsi que leur reviennent la gestion de budget, la mise en place d’une micro-économie, l’accueil de visiteurs, le soin aux animaux, l’exploitation de la terre, des projets culturels… Initialement prévu à la campagne, de nouveaux projets de collèges Montessori se développent en milieu urbain.
 
Les adolescents vivent ainsi quotidiennement des expériences qui leur donnent peu à peu confiance en eux, leur font découvrir leurs limites et leurs points forts, les aident à trouver leur place dans le groupe et à se sentir dignes. L’apprentissage des savoirs académiques est toujours relié à des projets concrets. Ainsi, le collège Montessori propose un enseignement complet, à la fois personnel, social, académique et artistique.
Cliquez ci-dessus pour visualiser la vidéo de présentation de l’environnement Montessori adapté pour chaque tranche d’âge: 18 mois-3 ans ; 3-6 ans ; 6-12 ans – et des visions pour accompagner le développement de chaque enfant, réalisée par l’AMI.

“ La pédagogie de Maria Montessori est précieuse. L’enfant évolue dans un cadre large et rigide à la fois ; les règles lui permettent de se structurer. Ce cadre est bienveillant et sécurisant, loin de l’autoritarisme de la pédagogie à l’ancienne. ”

Papa de l'école de Sèvres.
Vos questions / Nos réponses

Consultez notre foire aux questions

Voir plus

Recevoir la newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vivamus sit amet eros urna. Donec semper orci a interdum tristique. Aliquam erat volutpat. Morbi tempor orci luctus pellentesque eleifend. Praesent ut mattis metus, eget cursus elit. Praesent elementum ex quis erat molestie faucibus. Aenean eros